Centre Régional de la Propriété Forestière d'Aquitaine
Divers  |  Formation  |  Gestion  |  Magazines et mémentos  |  Paysage et environnement  |  Santé des forêts  |  Sylviculture  |  Tempête actualité  |  Tempête documentation  |  
Imprimer   Ajouter aux favoris   Contact 

Documentation :

30/05/2016
Télésignalement des dégâts de gibier / Observatoire régional "Cervidés et Massif des Landes de Gascogne"
23/10/2015
Nématode du pin en Aquitaine
23/10/2015
Le Fomès dans le massif landais : un risque à prendre en compte
22/10/2015
Anticiper les menaces sanitaires à venir : information sur le nématode du pin
12/03/2015
Informations phytosanitaires - Santé des forêts
16/12/2013
Insectes ravageurs et maladies des forêts du sud de l'Europe / guide IEFC 2002
07/06/2013
CERTIPHYTO - Utilisation des produits phytopharmaceutiques professionnels : certificat obligatoire à partir du 1er octobre 2014
00/00/0000
Le Fomès des résineux

Contact documentaliste CRPF :


Télésignalement des dégâts de gibier / Observatoire régional "Cervidés et Massif des Landes de Gascogne"

Mise à jour du : 30/05/2016

Les chasseurs et les sylviculteurs d’Aquitaine se rejoignent dans une démarche commune de prévention des dégâts de cervidés sur les peuplements forestiers reconstitués.
Les Chambres d’Agriculture, Coopératives, CRPF, DDTM, DRAAF, FDC, ONF, SYSSO décident de créer un observatoire régional dénommé « Cervidés et Massif Forestier des Landes de Gascogne ».

L’observatoire est :

  • une plate-forme d’échanges et de partage de données au service de la prévention des dégâts de cervidés ;
  • un outil au service de la transparence, permettant aux gestionnaires et administrations de communiquer aux sylviculteurs et aux chasseurs le plus en amont possible du processus d’attribution des plans de chasse,
  • un outil de valorisation de données pour une meilleure connaissance des territoires dans l’esprit des ORGFH ;

Les propriétaires peuvent participer à la prévention des dégâts de gibier en signalant les dégâts constatés sur leurs parcelles.

 


Visualisation des données de l'observatoire : https://sig.cartogip.fr/gibier_consult

 

Le signalement est réalisé à partir du formulaire téléchargeable ci-après rempli par le propriétaire ou son représentant dûment mandaté qui peut être son entrepreneur, son gestionnaire, son conseiller Chambre ’Agriculture ou CRPF. Il est adressé à un technicien habilité (*) par l’Observatoire régional "Cervidés et Massif Forestier des Landes de Gascogne" qui saisira les données et les contours géographiques du ou des  îlots faisant l’objet du signalement.
Une fois le télésignalement réalisé sur le site de l’Observatoire, une fiche de télésignalement préremplie sera directement imprimable en deux exemplaires depuis le site. Les deux exemplaires seront signés par le propriétaire.

Fiche de signalement de dégâts

Notice à l'attention des propriétaires forestiers

(*) Les techniciens habilités sont des entrepreneurs, des gestionnaires forestiers, les conseillers de développement (chambres d’agriculture, CRPF), les techniciens des fédérations de chasse; ils ont obtenu un identifiant et un mot de passe sur le site de
l’observatoire.

Haut de page

Nématode du pin en Aquitaine

Mise à jour du : 23/10/2015

Le nématode du pin Bursaphelencus xylophilus est un ver microscopique originaire d'Amérique du Nord. Celui-ci a été accidentellement introduit au Portugal en 1999 et a depuis largement envahi le pays en causant des mortalités importantes sur Pin maritime notamment. En 2008 il est détecté pour la première fois en Espagne près de la frontière avec le Portugal.
Le nématode du Pin s'attaque à tous les résineux sauf les Thuya et les Tsuga. Les pins européens y sont particulièrement sensibles.

Le nématode du pin est transporté d'arbre en arbre par des cerambycides du genre monochamus. Au Portugal et en Espagne il est véhiculé par le Monochamus galloprovincialis. Cette espèce est largement répandue en Aquitaine où il ne cause pas de dégâts.

Information santé des forêts décembre 2012

Bilan 2012 du plan de surveillance nématode du pin en aquitaine

Evaluation des mesures d'urgence destinées à prévenir la propagation du nématode du pin dans l'union européenne. Avis de l'ANSES septembre 2015

Haut de page

Le Fomès dans le massif landais : un risque à prendre en compte

Mise à jour du : 23/10/2015

Le fomès est connu depuis longtemps dans le massif landais mais les signalements de dégâts se multiplient et les études conduites par l'Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) et le Département Santé des Forêts (DSF) nous précisent que le champignon est présent dans tous les secteurs du massif.
Il est nécessaire d'intégrer la gestion de ce risque lors des opérations d'exploitation par traitement préventif des souches, mais aussi lors du renouvellement ou de la conduite des peuplements.
La seule méthode de lutte existante et efficace dans les peuplements est préventive. Il est conseillé de l'appliquer sur l'ensemble du massif, particulièrement dans les peuplements indemnes ou peu contaminés situés en landes humides et mésophiles. A ce jour, il n'existe pas de traitement curatif.

Attention la réglementation a changé et la seule spécialité phytopharmaceutique actuellement homologuée pour la lutte préventive est le ROTSTOP - Note de service DGAL/SDQPV/N2013-8076 du 24 avril 2013

Le fomès : bulletin n°2 de la caisse Phyo forêt

Haut de page

Anticiper les menaces sanitaires à venir : information sur le nématode du pin

Mise à jour du : 22/10/2015

Le nématode du pin est un ver microscopique qui se développe aux dépens d’arbres hôtes, essentiellement des pins. Les larves de ce ver sont transportées d’un conifère à l’autre par des insectes qui deviennent porteurs du nématode si leur développement s’est déroulé dans un arbre contaminé. Présent en Asie, où il a provoqué des dégâts considérables, le nématode du pin est arrivé aujourd’hui dans le sud de l’Europe.

Photo J.R. Liarçou :Dégâts de nématode au Portugal région de Coïmbra novembre 2013

En France, la région des Landes, notamment, est une zone à risque en cas d’introduction de ce parasite.

ANSES : Anticiper les menaces à venir

AVIS de l`ANSES, Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation,de l’environnement et du travail, relatif à « la stratégie de lutte imposée par la décision d’exécution 2012/535/UE du 26 septembre 2012 relative à la mise en place de mesures d’urgence destinées à prévenir la propagation dans l’Union Européenne de Bursaphelenchus xylophilus »

Haut de page

Informations phytosanitaires - Santé des forêts

Mise à jour du : 12/03/2015

En cas de problème phytosanitaire dans vos peuplements prendre contact avec votre conseiller forestier ou avec le Correspondant Observateur du Département Santé des Forêts de votre secteur qui pourra établir un diagnostic et vous conseiller sur la conduite à tenir.

Site Santé des forêts région Aquitaine                    

Accéder au classeur IEFC "Insectes ravageurs et maladies de forêts du sud de l'Europe"
(Rubrique Services / Guide phytosanitaire du site de l'IEFC, en bas à gauche)

 

Contacts : Conseillers forestiers et/ou Correspondants-Observateurs

Les Correspondants-Observateurs ont une formation spécifique et consacrent 15 à 25% de leur activité à la surveillance et au conseil phytosanitaire dans le cadre d'un partenariat entre le DSF et les organismes dont ils relèvent (CRPF, DDAF, ONF,...).

 Voir les coordonnées des conseillers forestiers


Réseau de Correspondants-Observateurs du DSF

 

INFORMATION SUR LE SUIVI SANTE DES FORET

Haut de page

Insectes ravageurs et maladies des forêts du sud de l'Europe / guide IEFC 2002

Mise à jour du : 16/12/2013

Édition IEFC 2002

Ce guide a été conçu pour les forestiers du sud de l'Europe, par un groupe d'experts français, espagnols et portugais. Il contient des fiches amovibles, richement illustrées, sur chacun des principaux insectes et champignons affectant les cinq essences les plus courantes de nos régions: pins, chênes, peupliers, eucalyptus et châtaignier. Chaque fiche présente des informations pratiques pour identifier l'insecte ou le champignon pathogène, connaître ses dégâts, rappeler les facteurs de risques et proposer des méthodes de lutte. Le guide dresse aussi la liste des produits phytosanitaires autorisés en forêt et propose des adresses de spécialistes à consulter.


Projet EUROSILVASUR co-financé par l'Union Européenne - Programme RECITE II
Disponible en français, portugais et espagnol.  Contacter l'IEFC ou NEIKER ou ISA

Consultation en ligne

Haut de page

CERTIPHYTO - Utilisation des produits phytopharmaceutiques professionnels : certificat obligatoire à partir du 1er octobre 2014

Mise à jour du : 07/06/2013

Afin de réduire le recours aux produits phytopharmaceutiques et de sécuriser leur utilisation, une nouvelle réglementation a été mise en place.

Tous les traitements chimiques sont concernés : herbicides, insecticides, fongicides. Les utilisateurs professionnels de ces produits doivent justifier d’un niveau de formation approprié, de même que les conseillers et les distributeurs.

Pour les utilisateurs en exploitation agricole, auxquels sont assimilés les forestiers privés, ce niveau de formation doit être attesté par un certificat à partir du 1er octobre 2014.

Plus de détail sur CERTIPHYTO en forêt

Depuis le 1er janvier 2011, les utilisateurs souhaitant se procurer des produits doivent justifier auprès des distributeurs de la qualité professionnelle de leur activité. Pour les propriétaires forestiers, il faut donner la référence d’un document officiel de gestion durable ou présenter le n° SIRET attestant de leur qualité de professionnel.

A compter du 1er octobre 2014, tous les utilisateurs professionnels exerçant à titre salarié ou pour leur propre compte doivent avoir obtenu un certificat. Pour l’utilisation en exploitation agricole (y compris sur une propriété forestière), il existe deux certificats : décideur et opérateur. Le certificat « décideur en exploitation agricole » permet d’acheter, d’utiliser les produits professionnels et d’organiser cette utilisation pour son propre compte. Le certificat « opérateur en exploitation agricole » permet d’utiliser les produits en suivant les consignes données. Le certificat "Certiphyto" est accessible en particulier après une formation de 2 jours et valable 10 ans et des formations adaptées pour les forestiers sont prévues dans chaque région. Pour en savoir davantage

    A consulter :

 Dossier de Forêt de France n° 561 mars 2013

Haut de page

Le Fomès des résineux

Mise à jour du : 00/00/0000

Le fomes est un champignon racinaire qui est capable de provoquer d’importantes pourritures du bois de cœur surtout chez les épicéas, et des mortalités disséminées ou en rond chez tous les résineux.
La contamination des peuplements indemnes s’effectue à la suite de la germination des spores sur les souches fraîches (notamment lors des éclaircies), et le mycélium du champignon se transmet ensuite aux arbres voisins par contacts racinaires.  
 La lutte contre le fomes est essentiellement préventive, et se fait par badigeonnage ou pulvérisation  d’un  produit  antagoniste  à  la  surface  des  souches  des  arbres  fraîchement  exploités,  afin d’empêcher leur infection.  

 

Plaquette fomès

Haut de page

 Centre Régional de la Propriété Forestière
 6, parvis des Chartrons - 33075 Bordeaux Cedex
 Tél. 05 56 01 54 70 - Fax. 05 56 51 28 08 -
CRPFCRPFCRPFCRPFCRPF